Actualités

Interdiction de pêche des pétoncles en pleine mer et de ramassage des coquillages filtreurs.

 
 
Interdiction de pêche des pétoncles en pleine mer et de ramassage des coquillages filtreurs.

Par arrêtés préfectoraux, le débarquement, le transport, l'expédition, le stockage, la commercialisation et la mise à la consommation humaine des pétoncles blancs ainsi que la pêche des pétoncles en pleine mer est interdite.

Pour des motifs sanitaires dus à la présence de toxines lipophiles, le débarquement, le transport, l'expédition, le stockage, la commercialisation et la mise à la consommation humaine des pétoncles blancs en provenance des rectangles statistiques 27E7, 28E7, 29E7 définis par le conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM) est interdit.

L'arrêté départementale est disponible ici

> arrêté départemental - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,36 Mb

Par ailleurs, la pêche aux pétoncles (Aequipecten opercularis) est également interdite dans les eaux françaises situées dans les rectangles statistiques 28E7 et 29E7 définis par le CIEM.  

L'arrêté préfectoral est disponible ici 


Consommer, ramasser des coquillages filtreurs est également interdit :

Pour des motifs sanitaires, dus à la présence d’une algue (le dinophysis) dans les coquillages filtreurs constatée par l’IFREMER, la consommation humaine, le ramassage, le ramassage des coquillages filtreurs est interdite dans le secteur du littoral compris entre :

  • le cap d’Antifer (latitude 49°41’N)
  • la Butte du Catelier (commune de Veulettes-sur-mer- Longitude 000°35,9’ Est) par arrêté préfectoral du 21 juillet 2016.

La toxine contenue dans le dinophysis est peu sensible à l’action de la chaleur et n’est donc pas détruite par les traitements thermiques (cuisson) dans les préparations culinaires.

Les signes les plus fréquemment observés sont des diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales apparaissant dans un délai de 30 minutes à quelques heures après l’ingestion des coquillages porteurs de cette toxine.

De fait, cette interdiction doit être strictement observée.

Concernant l'interdiction de ramassage de coquillages : L’arrêté préfectoral disponible ici (recueil spécial n°86 publié le 22 juillet 2016) ainsi que le communiqué de presse 

Plus de détails ici.