Actualités

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

 
 
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Mardi 25 novembre

Chaque année, plus de 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire ; 83 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol et seules 13% d’entre elles déposent plainte.

Ces chiffres soulignent l’ampleur de ces violences inacceptables qui ont de très lourdes conséquences sanitaires, psychologiques, économiques et sociales. Protéger les femmes victimes de violences, c’est leur permettre de trouver de l’aide, de reprendre leur vie en main, de passer de la détresse et de l’emprise à l’autonomie et à la liberté. Ces violences sont l’expression la plus grave des inégalités entre les femmes et les hommes. Voilà pourquoi lutter contre les violences faites aux femmes, c’est se battre pour l’émancipation de toutes les femmes.

Le lien vers le site de la Délégation régionale aux droits des femmes et à l'égalité Haute-Normandie.

Séminaire inter fonction publique "Agir contre les violences sexuelles"

Organisé en préfecture par la délégation régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes, le centre d'information sur les droits des femmes et des familles et la plate-forme interministérielle à la gestion des ressources humaines (GRH), ce séminaire a comme objectif de :

  • comprendre le processus des violences faites aux femmes,
  • connaître les moyens de lutter contre les violences sexuelles,
  • cerner le rôle des acteurs institutionnels et des associations.

Pierre-Henry Maccioni, préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, a ouvert ce séminaire qui a réuni de nombreux agents de l’État, des collectivités territoriales, de la gendarmerie et de la police nationales, de l'administration pénitentiaire et des membres d'associations locales.

Il a rappelé les "chiffres accablants pour la région Haute-Normandie" : sur les 9 premiers mois de l’année, 2350 infractions de violences intra familiales, dont 1963 femmes victimes de violences intra familiales, et 5 homicides ont été dénombrés.

"Vous devez continuer à vous mobiliser et à agir avec force contre ce fléau. Le Gouvernement a fait de la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité".

P1130877 tweet
P1130876 tweet 2