Réponses Quizz JEP

Réponses Quizz JEP

 
 

Réponse Question 11 du 15 septembre 2017

Madame Fabienne BUCCIO est la 4e préfète après Marie Carnot, Marie Renaud et Nicole Klein. Il y a eu 61 préfet(e)s avant Mme Buccio.

Réponse Question 10 du 14 septembre 2017

Dans le bureau de Fabienne Buccio, préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime.

Réponse Question 9 du 13 septembre 2017

Richard Dufour a sculpté le Monument aux morts visible dans la cour d"honneur de la préfecture.

Réponse Question 8 du 12 septembre 2017

Gustave Flaubert est né à l’hôtel Dieu le 12 décembre 1821. Son père Achille en était le chirurgien en chef.

Réponse Question 7 du 11 septembre 2017

Seule pièce de la préfecture comportant des vitraux, la "salle des vitraux" fut d'abord une chapelle. Elle devint progressivement un réfectoire pour les sœurs hospitalières de l'Hôtel-Dieu, qui l'ornèrent de signes religieux tels que des statuettes de la Vierge.

Entièrement restaurée (parquets, lambris) lors de l'installation de la préfecture, la salle des vitraux est devenue une salle de réunion et de formation.

Réponse Question 6 du 8 septembre 2017

Absinthe, bouillon-blanc, camomille, hysope officinale… Ces plantes étaient cultivées par les sœurs hospitalières qui en faisaient des décoctions dans la tisanerie.

Réponse Question 5 du 7 septembre 2017

Les services de la préfecture ont emménagé dans l'ancien Hôtel-Dieu en septembre 1995.

Réponse Question 4 du 6 septembre 2017

Les cloisons de béton peintes en jaune cachaient de superbes pierres blanches dites de Caumont : extraites dans les carrières de Caumont (Eure). La pierre de Caumont a servi à l'élaboration de nombreux monuments de la région dont la cathédrale de Rouen, l'abbaye de Jumièges ou Notre-Dame du Havre.

28 entreprises ont œuvré sur le chantier de la préfecture de mai 1992 à août 1995.

Réponse Question 3 du 5 septembre 2017

L'Hôtel-Dieu est classé au titre des Monuments historiques en 1932.

Réponse Question 2 du 4 septembre 2017

Les bâtiments de l’Hôtel-Dieu sur l’emplacement actuel ont été construits pour soigner les personnes atteintes de la peste.

L’hôpital Saint-Louis, orienté vers la ville, accueille les malades ; l’hôpital Saint-Roch est orienté vers la campagne et le grand air ; il est réservé aux « cas suspects » et aux convalescents. Les deux hôpitaux sont séparés par un vaste espace, limitant la transmission des miasmes.

Après une dernière épidémie partie de Marseille en 1720, la peste disparaît en France.

Réponse Question 1 du 1er septembre 2017

L'Hôtel-Dieu était autrefois un hôpital. Il est édifié au 17e siècle à son emplacement actuel*.

Il est décidé en 1518 l’édification d'un hôpital réservé aux malades contagieux. Plusieurs fois repoussé en raison de l'importance de la dépense à engager, le projet fut confié à l'architecte Abraham HARDOUIN, qui conçut un programme très vaste dont les dessins sont adoptés en 1654.

Après acquisition des terrains, il faut encore attendre une nouvelle épidémie en 1650 (la plus meurtrière jamais connue à Rouen) pour que les travaux finalement imposés par le Parlement de Normandie reçoivent un début d'exécution.

Le chantier s'ouvre sous sa direction pour durer jusqu'en 1670.

*Quatre siècles durant, situé à l'ombre de la cathédrale, l'ancien Hôtel-Dieu s'appelait "Prieuré de la Madeleine".