Situation de sécheresse en Seine-Maritime

 
Situation de sécheresse en Seine-Maritime

Des débits toujours en diminution sur les rivières de Seine-Maritime et une absence de recharge des nappes souterraines

Le déficit pluviométrique de ces derniers mois et les premières semaines du mois de juin frappées par un important ensoleillement, de fortes températures et une absence de pluie ont eu pour conséquence une absence de recharge des eaux souterraines.

La situation de "sécheresse" s’est aggravée.

La majeure partie département est concernée par des restrictions d’usages formalisées par des arrêtés préfectoraux (voir ci-dessous).

En témoigne le dernier bulletin de suivi de l’étiage émis par la DREAL Normandie, l’intégralité du département a atteint des seuils caractérisant un état de sécheresse.

Sept des neuf zones qui composent notre département font l’objet d’un arrêté de restrictions des usages (cf. carte) :

  • Atteinte du seuil de crise sur la zone n° 5 (Etretat, Yport, Pointe de Caux, Commerce, embouchure de la Seine) et la zone n° 6 (Austreberthe, Val des noyers, Vallée de Seine) ;
  • Atteinte du seuil de l’alerte renforcée sur les zones n°3 (Saâne, Vienne, Scie, Varenne, Arques), n°1 (Bresle) et n° 2 ( Yères, Eaulne, Béthune) ;
  • Atteinte du seuil de l’alerte pour les zones n° 4 (Durdent, Dun, Veules, Valmont, Ganzeville), et n° 7 (Cailly, Aubette, Robec, Vallée de la Seine) ;
  • Atteinte du seuil vigilance (pas d’arrêté de restrictions d’usages en vigilance) pour les cours d’eau les zones n° 8 (Andelle) et n° 9 (Epte).

L’atteinte du seuil de « vigilance » n’implique pas de restrictions mais requiert un comportement citoyen économe en eau et une surveillance accrue des niveaux d’eau par les services de l’État. Par contre, l’atteinte des seuils d’ «alerte », « alerte renforcée » et « crise » déclenche la prise d’arrêtés préfectoraux prescrivant des mesures coordonnées de surveillance, de limitation, voire d'interdictions provisoires des usages de l'eau.

...> A noter pour les particuliers : dès l’alerte, il est interdit de remplir les piscines, les plans d’eau et de laver la voiture (sauf en station professionnelle). L’arrosage du jardin est interdit entre 8h et 20h en alerte renforcée et il est complètement interdit dès le seuil de crise. Enfin, le nettoyage des terrasses et façades est interdit entre 8h et 20h en alerte et complètement interdit en alerte renforcée.

 Guide pratique de la sécheresse en Seine-Maritime


Des arrêtés préfectoraux ont ainsi été pris pour plusieurs zones d’alerte constatant le franchissement des seuils sécheresse et prescrivant les mesures de surveillance, de limitations ou interdictions provisoires des usages de l’eau :

Le seuil des nappes souterraines de la zone d’alerte n° 1 - Bresle s’est dégradé pour atteindre l’alerte renforcée : un arrêté préfectoral a été pris le 21 juin 2017, abrogeant celui du 14/04/2017.

Le seuil de la zone d’alerte n° 2 - Yères, Eaulne, Béthune s’est également dégradé vers le seuil d’alerte renforcée et un nouvel arrêté a été pris le 21 juin 2017, abrogeant celui du 24/05/2017.

Le franchissement du seuil d’alerte renforcée a été atteint les eaux superficielles de la zone d’alerte n° 3 "Saâne, Vienne, Scie, Varenne et Arques". Les arrêtés préfectoraux du 24/05/2017 et 02/06/2017 sont abrogés et remplacés par celui du 15 juin 2017.

La zone d’alerte n° 4 "Durdent, Dun, Veules, Valmont, Ganzeville" a franchi le seuil d’alerte et un arrêté préfectoral a été pris le 24 mai 2017.

La rivière du Commerce a franchi le seuil de crise depuis la mi-avril 2017. Un arrêté sécheresse concernant la zone d’alerte n° 5 "bassins versant d’Etretat, d’Yport, de pointe de Caux, du Commerce et embouchure de la Seine" a été pris le 9 mai 2017 annulant celui du 14 avril 2017.

Le seuil de la nappe souterraine de la zone d’alerte n° 6 "Caux Seine - Val des Noyers et Vallée de la Seine" s’est dégradé et a franchi le seuil Crise : un arrêté préfectoral a été pris le 24 mai 2017, abrogeant le précédent arrêté du 9 mai 2017.

Le franchissement du seuil d’alerte pour les eaux superficielles de la zone n° 7 "Cailly, Aubette, Robec, Vallée de la Seine" a été constaté et un arrêté préfectoral a été pris le 15 juin 2017.

Ces présentes dispositions s'appliquent jusqu'à ce que la situation revienne à la normale. En cas d'aggravation de la situation, des mesures restrictives supplémentaires limitant les usages de l'eau pourront être activées par arrêté préfectoral.


L'ensemble des informations relatives à cette situation est disponible sur le site de la délégation interservices de l'eau et de la nature (DISEN) : http://dise.seine-maritime.agriculture.gouv.fr/