Sécurité et Défense

Sécurité routière

 
Sécurité routière : bilan 2016

La sécurité routière est une priorité d’action du ministère de l’Intérieur. « Elle met en jeu l’une de nos libertés les plus fondamentales, celle de se déplacer en toute sécurité, que ce soit pour des raisons personnelles ou bien pour des raisons professionnelles. Sur la route, la sécurité de chacun passe par la responsabilité de tous, ma sécurité est indissociable de celle d’autrui », a tenu a rappelé Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur lors de l’installation du nouveau Conseil national de la sécurité routière, lundi 23 janvier 2017.

En Seine-Maritime, la lutte contre l’insécurité routière demeure une priorité pour les services de l’État et les forces de sécurité qui agiront en 2017, tant sur le volet prévention que sur le volet répression.

En 2016, en comparaison avec 2015, l’évolution des indicateurs est moins favorable mais rappelons que l’année 2015 a été historiquement la meilleure sur tous les indicateurs et que l’évolution des chiffres de la sécurité routière sur 5 ans est à la baisse.

En 2016, 52 personnes ont malheureusement perdu la vie sur les routes de Seine-Maritime (43 en 2015). 44 % étaient des usagers de véhicules légers ; 40 % sont décédés en agglomération (contre 28 % en 2015). Les hommes représentent 79 % des tués.

La tranche d’âge des 18-24 ans paie un lourd tribut : 19 morts contre 6 en 2015 ; ainsi que les conducteurs de deux-roues motorisés (19 contre 13 en 2015).

Les accidents sont dus à des comportements inadaptés : conduite sous l’empire d’un état alcoolique et/ou consommation de stupéfiants, vitesse excessive, usage de distracteurs au volant (téléphone portable…).

La lutte contre la conduite sous l’emprise de substances psychoactives, le contrôle des établissements de nuit, les comportements urbains, les risques liés aux distracteurs ont été inscrits comme prioritaires dans le plan départemental de la sécurité routière (PDASR) 2017.

Carte des accidents mortels en 2016