La Mission d’Accueil et d’Information des Associations (MAIA)

 
 

Les MAIA ont été créées par la circulaire du 22 décembre 1999 relative aux relations de l’État avec les associations dans les départements.

La conception et la mise en œuvre des MAIA s’inscrivent dans le cadre de la réforme de l’Etat, qui vise à rendre un meilleur service public aux usagers en matière associative.

L’objectif poursuivi est d’améliorer l’orientation, l’information, le soutien et le conseil aux bénévoles des associations et aux porteurs de projets associatifs.

La MAIA n’est pas une structure. Elle est une coordination et a vocation à être le centre d’un réseau partenarial de personnes ressources et de lieux ressources participant à l’accueil et à l’accompagnement des associations.

La MAIA est pilotée par le DDVA.

Elle est composée :

- d’un réseau de correspondants « vie associative » dans l’administration départementale de l’État et dans des organismes privés de collecte de cotisations, d’allocation des prestations ou de redistribution de droits (cf. ci-dessous). Les associations peuvent ainsi avoir, en ce qui concerne leurs droits et obligations, des interlocuteurs spécialisés dans un domaine d’intervention et sensibilisés à la spécificité associative.

- d’un réseau de structures labellisées par l’État qui œuvrent sur le territoire départemental : CRIB (Centres de Ressources et d’Information des Bénévoles) et PAVA (Points d’Appui à la Vie Associative)

Les PAVA sont des structures d’information et de conseil de premier niveau, voire d’accompagnement dans les domaines de la vie quotidienne de l’association (gestion, statuts, engagement bénévole, montage de projets,…) et d’orientation des bénévoles vers les dispositifs adaptés (de formation, d’appui-conseil, de financements,…), les CRIB et les organismes spécialisés.

Ils favorisent les échanges entre les associations de leurs territoires d’implantation.

Les CRIB apportent information et conseil sur tout sujet intéressant les bénévoles et sont également  amenés à orienter ceux-ci vers les dispositifs adaptés, mais ils peuvent traiter de questions plus pointues que les PAVA, notamment en matière :

- d’emploi et d’obligations sociales
- d’obligations comptables et fiscales
- de mutualisation de moyens.

Ile peuvent aussi proposer un accompagnement individualisé aux porteurs de projets innovants.

CRIB et PAVA peuvent proposer aux bénévoles des actions de formation.

Ils favorisent les échanges avec les fédérations du secteur associatif.

La MAIA doit travailler en complète cohérence avec les services « vie associative » des collectivités territoriales, les fédérations et coordinations associatives, et le Dispositif local d’Accompagnement (DLA).