Contrat de projet

Les priorités de l’État en Normandie

 
 
Les priorités de l’État en Normandie

L'Etat et la Région ont signé un avenant au contrat de projets Etat-Région 2007-2013

Le Contrat de Projets Etat-Région (CPER) signé le 23 février 2007 fixait les priorités stratégiques de la région Haute-Normandie au travers de 7 ambitions :

  • Doter les Haut-Normands des compétences nécessaires à leur avenir.
  • Affirmer la fonction d'interface maritime et internationale de la Haute-Normandie.
  • Soutenir les filières d'avenir créatrices d'emplois et de richesse : l'automobile, l'aéronautique, l'électronique, la logistique, la chimie, la biologie et la santé.
  • Diversifier les activités pour assurer la transition économique de la Haute-Normandie et préserver l'emploi.
  • Atteindre un nouvel équilibre environnemental.
  • Favoriser un développement équilibré et solidaire du territoire Haut-Normand et renforcer son attractivité.
  • Valoriser durablement les ressources de l'agriculture, de la forêt et de la pêche.

La réalisation de nouvelles opérations s'est révélée nécessaire et certains projets prévus au début de la contractualisation ont été retardés ou annulés ; dès lors, le CPER devait être actualisé.

En concertation avec les collectivités concernées et après négociations entre l'Etat et la Région, un avenant au contrat a été signé le 21 décembre 2011.

Cet avenant confirme les orientations stratégiques et les 7 ambitions et inclut la filière énergie qui agit sur deux axes principaux, l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Il permet de faire aboutir plusieurs projets structurants pour la Haute-Normandie et d'intégrer de nouveaux projets :

  • la réalisation d'une plate-forme multimodale au Grand Port Maritime du Havre, sur 66 ha au pied du Pont de Normandie. L'objectif est de massifier le trafic de conteneurs et de l'acheminer via un mode alternatif à la route (voie ferrée ou fluviale). Coût total : 137 M€.
  • la rénovation de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors qui permettra, pour le fret, la mise en place d'un itinéraire alternatif à la ligne Le Havre-Rouen-Paris. Coût total : 107 M€.
  • la création du pôle ingénieur et logistique au Havre. Il s'agit de renforcer le potentiel havrais en matière d'enseignement supérieur et de recherche dans le domaine de la logistique maritime et portuaire. Cela se concrétisera par une requalification d'une partie des bâtiments de l'ISEL (Institut Supérieur d'Etudes Logistiques) et la réalisation d'un nouveau bâtiment pour l'Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM) au Havre. Coût total : 38 M€.

Les contributions financières de l'Etat, de la Région et des Départements sont dorénavant les suivantes :

Etat : 431,126 M€

Région : 425, 67 M€

Département de la Seine-Maritime : 163,88 M€

Département de l'Eure : 46,136 M€

Téléchargement :

> CPER - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 8,83 Mb

 
 

Documents listés dans l’article :